mardi 13 mai 2014

Les mouvements d’avant-garde dans les années 1920 - Exposition 5 juin - 12 juillet Institut hongrois

Vernissage : 5 juin à 19h
Institut hongrois | 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44
Couverture de la revue MA, 1924
 
Les relations internationales de Lajos Kassák et de la revue MA
Considéré comme l’instigateur de l’avant-garde hongroise, Lajos Kassák (1887-1967) est une figure exceptionnelle de la culture hongroise. Poète, écrivain et peintre, il était également rédacteur en chef de plusieurs revues de premier plan. Après le bref épisode de Tett (Action) (1915-1916), interdite en raison de son antimilitarisme, Kassák lance MA (1916-1925), sa revue peut-être la plus connue. Émigré à Vienne en 1920, il réinvente son journal avec l’aide de ses nouveaux collaborateurs, László Moholy-Nagy et Ernő Kállai. À son retour en Hongrie, il dirige Dokumentum (1926-1927), forum trilingue de l’avant-garde internationale qui disparaît rapidement par manque d’intérêt du public. Entre les deux guerres, Kassák se consacre aux problèmes sociaux des ouvriers : sa revue Munka (Travail) et le cercle du même nom qui réunit de jeunes intellectuels ouvriers deviennent des piliers essentiels de la culture ouvrière en Hongrie. 
L’exposition met en avant la période viennoise de MA, entre 1920 et 1925, pendant laquelle Kassák a joué un rôle actif dans le développement des échanges internationaux entre mouvements d’avant-garde. Le personnage de Kassák nous sert de fil conducteur pour mieux comprendre les liens, les réseaux particulièrement vivants qui s’étaient tissés entre les différentes revues de l’époque. Documents originaux, photos et planches explicatives à l’appui, l’exposition témoigne de l’importance primordiale des revues de l’avant-garde pour la diffusion des nouvelles tendances artistiques dans l’Europe des années 1920.
Commissaire de l’exposition : Edit Sasvári, directrice du Musée Kassák de Budapest.
Entrée libre

2 commentaires:

  1. Bonjour JP
    Etrange que l'Institut hongrois s'intéresse à Kassàk, ce "communiste" notoire..., mais bon, tant mieux, si c'est traité sans œillères. Ce serait peut-être l'occasion ici de rappeler le livre (paru en 2002) et les études de Marc Martin
    - Destins croisés de l'avant-garde hongroise
    http://www.ombres-blanches.fr/litterature-traduite/autres-litteratures/livre/anthologie-de-l-avant-garde-hongroise/marc-martin/9782825115909.html
    déjà (!) reproduit par google: http://books.google.fr/books?id=nI1UyPSBMAIC&pg=PA5&lpg=PA5&dq=marc+martin+l%27avant+garde+hongroise&source=bl&ots=670s8vZ9jD&sig=tvm4ovZjXxixIHrpBuvtwnnzHxw&hl=fr&sa=X&ei=6AB0U-CfGbGS0QXOnYCQAQ&ved=0CDUQ6AEwAg#v=onepage&q=marc%20martin%20l%27avant%20garde%20hongroise&f=false
    - Ombre portée: le surréalisme en Hongrie
    http://books.google.fr/books?id=D7R0KGUj59IC&pg=PA43&lpg=PA43&dq=marc+martin+l%27avant+garde+hongroise&source=bl&ots=-w6upLgLko&sig=cGbnKoSqo0Qljq3VoegGRhQ8UIc&hl=fr&sa=X&ei=6AB0U-CfGbGS0QXOnYCQAQ&ved=0CFUQ6AEwCA#v=onepage&q=marc%20martin%20l%27avant%20garde%20hongroise&f=false
    - l'interview de Marc Martin: http://litteraturehongroise.fr/entre-les-lignes/2010-03-17/laquo-la-traduction--un-jeu-de-pertes-et-profits-raquo-interview-avec-le-traducteur-marc-martin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour michartpoesho et merci pour les liens très intéressants que vous nous communiquez. Et tant mieux si l'Institut hongrois prouve ainsi son ouverture d'esprit en consacrant une exposition à un courant culturel majeur de la Hongrie du XXème siècle, même si l'idéologie qui le sous-tendait n'est plus en odeur de sainteté aujourd'hui.
      Bien à vous
      P.S. : Pour le lecteur, il suffit de copier chaque lien ci-dessus et de le coller dans le navigateur pour accéder aux informations proposées par michartpoesho

      Supprimer