lundi 21 mars 2016

En Hongrie, le médecin de l’année est un immigré

"Arrivé du Yemen il y a vingt ans, il a été plébiscité par les internautes hongrois dans un pays où le gouvernement ne cesse de montrer son hostilité aux migrants.
Depuis le début de la crise migratoire, le gouvernement nationaliste de Viktor Orban se distingue par son hostilité décomplexée vis-à-vis des migrants. «Ils ne frappent pas à notre porte, ils l’enfoncent sur nous (…) ; la Hongrie et toute l’Europe sont en danger», déclarait le Premier ministre devant le Parlement hongrois le 21 septembre 2015. Son gouvernement a lancé une campagne d’affiches ciblant les arrivants - «Si vous venez en Hongrie, vous ne pouvez pas prendre le travail des Hongrois !» -, organisé une consultation populaire liant immigration et terrorisme, puis fait voter une loi criminalisant les illégaux." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire