dimanche 29 janvier 2017

Les symposiums d’artistes, des dispositifs indispensables à la communication artistique Conférence 1er février à 19h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44





Photo : János Havasi




A la fin des années soixante, un sculpteur hongrois, Gyula Bocz, s’est aventuré à tailler les roches d’une carrière abandonnée en Transdanubie du Sud. Il a bien risqué d’être incarcéré pour avoir endommagé un parc naturel protégé, mais les autorités de l’époque ont fermé les yeux. Et même, au lieu de punir l’artiste rebelle, elles lui ont donné l’opportunité d’organiser des rencontres artistiques sur le site. Depuis, pendant des décennies, plusieurs centaines de sculpteurs venus du monde entier se sont succédés et ont passé un été productif à Villány, dans ce magnifique atelier en plein-air. Parallèlement, dans le sillage d’un courant en vogue dans le monde entier, la ville voisine, Siklós, organisait une série de symposiums internationaux réunissant des artistes-céramistes. Ainsi, la vallée du Mont de Villány est devenue à un lieu de rencontre réputé et populaire dans la communauté des artistes sans frontière.
Pour commémorer le soixantième anniversaire des premiers coups de marteau donnés à Villány, l’Institut hongrois organise une conférence sur l’importance des symposiums internationaux dans la communication artistique.
Intervenant : Colin Foster, scuplteur, professeur de l’Université de Pécs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire