vendredi 27 janvier 2017

« Penser l’homosexualité demeure problématique dans les contextes est-européens »


Cet article fait l’objet d’une publication commune avec l’association Kino Visegrad, site d’information et de diffusion du cinéma centre-européen dans l’espace francophone.

Le symposium international « Homosexualité communiste 1945-1989 » aura lieu à Paris du 30 janvier au 3 février prochain. Entretien avec Mathieu Lericq, chercheur en études cinématographique à l’université d’Aix-Marseille, initiateur de cet événement.

Pouvez-vous nous présenter le symposium en quelques mots ?
Co-organisé avec l’historien Jérôme Bazin et le sociologue Arthur Clech, le projet « Homosexualité communiste 1945-1989 » a pour vocation d’étudier les différentes formes sociales, politiques, légales et artistiques dont l’homosexualité a été la cible pendant la période communiste. Nous avons décidé, afin de réévaluer les clichés qui peuvent courir en Europe occidentale sur cette période, de comprendre la place et le rôle historiques des populations gaies et lesbiennes en Pologne, en Tchécoslovaquie, en Yougoslavie, en Union Soviétique, etc." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire