lundi 30 janvier 2017

Pour les Jeux de 2024, la politique s’invite à table

"Faut-il y voir une date charnière? Une étape cruciale de la course? L’histoire répondra. En attendant, il est tentant de suggérer que le dernier week-end avant le lancement de la campagne internationale s’est révélé riche en événements pour les trois villes candidates aux Jeux d’été en 2024. Los Angeles et Budapest s’en seraient volontiers passé. A Paris, les nouvelles restent bonnes.
Les Californiens le savaient depuis le mois de novembre dernier: l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis allait compliquer leur tâche. Les faits n’ont pas tardé à le démontrer. En signant vendredi dernier un décret sur la « protection de la nation contre l’entrée de terroristes étrangers », interdisant pour 90 jours l’entrée aux États-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen), le nouveau locataire de la Maison Blanche place la candidature de Los Angeles dans une position difficile." La suite sur francsjeux.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire