dimanche 23 janvier 2011

Présentation du livre d'Alain Guillemoles - Sur les traces du Yiddishland - Un pays sans frontières


Soirée des Mardis hongrois de Paris
le 25 janvier 2011 à partir de 20 heures
Brasserie Flam's, 62, rue des Lombards 75001 Paris


Sophie Kepes, écrivain, traductrice
et les Mardis hongrois de Paris
vous invitent à la Présentation du livre
"Sur les traces du Yiddishland - Un pays sans frontières"

en présence de l'auteur, Alain Guillemoles, journaliste au quotidien La Croix, spécialiste de l’Europe centrale et de l’ex-URSS. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont, aux éditions Les petits matins, Même la neige était orange. La révolution ukrainienne (2005) et Gazprom, le nouvel empire (2008), avec Alla Lazareva,

et la participation de Maryla Laurent-Zielinska qui est actuellement titulaire de la chaire de langue et littérature polonaises à l’Université Charles de Gaulle-Lille 3 et expert auprès de la commission de la culture du Conseil de l’Europe. En marge de son travail d’enseignante et de chercheuse, elle a une importante activité de traductrice.

******************
En quelques mots
L'auteur parcourt l'Europe centrale à la recherche du Yiddishland perdu. Il raconte ce qu'il reste des communautés juives et comment l'on s'y souvient de leur âge d'or, avant la Seconde Guerre mondiale.

Le livre
On l’appelait le Yiddishland. Au centre de l’Europe, à cheval sur la Pologne, la Lituanie, l’Ukraine, la Roumanie et la Hongrie, ce continent n’ayant ni centre ni vrais contours était peuplé de plus de onze millions de Juifs.
Avant la Seconde Guerre mondiale, ils formaient des minorités importantes et bien établies. Puis ce continent à disparu, comme l’Atlantide. Aujourd’hui, que reste-t-il des communautés juives dans ces pays ? Comment y conserve-t-on le souvenir de leur présence ? Quel regard porte-t-on sur leur disparition ? Si des résidus d’antisémitisme subsistent, on ressent aussi de la nostalgie, de la curiosité et même une certaine idéalisation de ce passé. Ce livre est le récit d’un voyage sur les routes du Yiddishland d’aujourd’hui, à la recherche de ce qu’il en reste et de ceux qui tentent de le faire renaître ou, tout au moins, d’en perpétuer la mémoire.

« Ce livre est une tentative de cheminer sur des routes à demi-effacées. Il est une collection de fragments, d’impressions, de traces arrachées au néant. » L'auteur a ainsi enquêté à travers la Lituanie, la Pologne, en passant par l'Ukraine ou la France, à la recherche des vestiges de cette civilisation.

Le texte est illustré par une centaine d'images prises pas l’auteur.

Contact
Les Petits matins : Macha Dvinina • 01 43 48 77 27 • macha@lespetitsmatins.com
31, rue Faidherbe • 75011 Paris • www.lespetitsmatins.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire