lundi 10 janvier 2011

Rues vidées - Sans abris expulsés

"Depuis début janvier, les municipalités hongroises peuvent déterminer elles-même si elles acceptent que des clochards dorment sur leur territoire. Budapest a déjà commencé le nettoyage en décembre.

Personne ne peut dormir dans les 13 passages souterrains les plus fréquentés de Budapest depuis le 15 décembre. Les clochards ont ainsi tous disparus de ces lieux couverts, d'Astoria à la place Nyugati pour ne citer qu'eux, suite à la mesure prise par la mairie de Budapest. Depuis plusieurs mois, les travailleurs sociaux ont recensé les noms de 116 personnes dormant dans les passages souterrains." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire