mercredi 19 janvier 2011

Viktor Orban divise la Hongrie et braque l'Europe

"Le premier ministre hongrois affronte mercredi 19 janvier les députés européens. Il concentre tous les pouvoirs face à une population marquée par la crise économique.

Café New York à Budapest. Sous les lambris néobaroques, Attila Mong, journaliste à Radio Kossuth, la principale station publique, ronge son frein. Mis au placard pour avoir observé une minute de silence à l’antenne, le 21 décembre, après le vote de la loi sur les médias, l’animateur de « 180 minutes », la tranche matinale de 6 à 9 heures, n’est plus à l’antenne.

« Placardisé », il attend de connaître son sort. « Une procédure a été engagée contre moi pour manque de professionnalisme, négligence et violation des règles de la radio, explique-t-il. Le tribunal spécialisé en droit du travail va statuer. Tout peut arriver, du simple avertissement verbal au licenciement immédiat. »" La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire