jeudi 10 mars 2011

Constitution de la Hongrie - Projet de texte

CONSTITUTION DE LA HONGRIE (Projet de texte)


DIEU, BÉNIS LE HONGROIS ! (Première phrase de l’Hymne national)


(Préambule): Profession de foi nationale/Déclaration nationale

Nous, membres de la nation hongroise, responsables de tous les Hongrois, déclarons en ce début de millénaire ce qui suit:

Nous sommes fiers que notre roi Saint Étienne ait jeté, voici mille ans, les bases solides de l’Etat hongrois et ait fait de notre patrie partie intégrante de l’Europe chrétienne.

Nous sommes fiers de nos ancêtres qui ont lutté pour la survie, la liberté et l’indépendance de notre pays.

Nous sommes fiers des remarquables performances intellectuelles des Hongrois.

Nous sommes fiers que notre pays ait protégé l’Europe au fil des siècles et en ait propagé assidument les valeurs.


Nous reconnaissons le rôle de la chrétienté pour la sauvegarde de la nation.

Nous respectons les différentes traditions religieuses de notre pays.

Nous promettons de préserver l’unité intellectuelle et morale de notre nation disloquée en morceaux dans les tourmentes du siècle dernier.

Nous assumons de garder et entretenir la culture hongroise, notre langue unique et les valeurs créées par l’homme du bassin des Carpates et conférées a nous par la nature.

Nous assumons la responsabilité de nos descendants, ce pourquoi nous défendrons les conditions de vie de nos successeurs par un recours assidu a nos ressources matérielles, intellectuelles et naturelles.


Nous croyons a la contribution de notre culture nationale a la richesse variée de l’Europe dans son unité.

Nous respectons la liberté et la culture des autres peuples et nous efforçons de coopérer avec toutes les nations du monde.

Nous professons que la condition humaine repose sur la dignité de l'être humain.

Nous professons que la liberté individuelle ne saurait se réaliser qu’en coopération avec autrui.

Nous professons que ce sont la famille et la nation qui constituent les cadres de notre cohabitation, la fidélité, la foi et l’amour qui constituent les valeurs fondamentales de notre solidarité.

Nous professons que le travail et les réalisations de l’esprit humain constituent la base de la force de notre communauté et du respect humain.

Nous professons le devoir de secourir les pauvres et les êtres déchus.

Nous professons que mettre en œuvre la paix, l’ordre, la justice et la liberté sont le but commun du citoyen et de l’Etat.

Nous professons qu’il n’y a de démocratie (pouvoir du peuple) que là où l’État sert ses citoyens et règle dignement leurs intérêts sans abus ni partialité.

Nous respectons les acquis constitutifs de notre Histoire et la Sainte Couronne qui incarne la continuité constitutionnelle de la Hongrie.

Nous ne reconnaissons pas la suspension de notre constitution qui nous a été imposée dans l’Histoire par des occupations étrangères. Nous rejetons toute prescription sur les crimes inhumains commis contre la nation hongroise et ses citoyens sous les dictatures du national-socialisme et du communisme. Nous nions toute continuité avec la Constitution communiste de 1949, qui avait jeté les bases d’un régime tyrannique, aussi la déclarons-nous nulle et non avenue. Nous approuvons les députés de la première Assemblée nationale libre lorsqu’ils ont solennellement affirmé dans leur première déclaration que notre actuelle liberté est le germe de nos combats pour la liberté et de notre révolution de 1956 qui a blessé à mort le communisme.

C’est le 2 mai 1990 qui constitue pour nous la date où notre nation a retrouvé son autodétermination perdue le 19 mars 1944, avec l’instauration d’une représentation populaire issue des premières élections libres.

Nous professons qu’après les décennies du XXème siècle qui ont conduit à un ébranlement de la morale, le besoin d’un renouveau moral et intellectuel se fait impérieusement ressentir.

Nous mettons notre foi dans un avenir façonné en commun, dans la vocation des jeunes générations. Nous croyons que, par leurs talents, leur ténacité et leur force morale, nos enfants et petits-enfants restitueront sa grandeur à la Hongrie.

La Loi fondamentale constitue la base de notre système juridique; un contrat entre les Hongrois du passé, du présent et de l’avenir; un cadre vivant qui exprime la volonté du peuple, la forme sous laquelle nous souhaitons vivre.

Nous, citoyens de la Hongrie, sommes prêts à fonder l’ordre (l’état?) de notre pays sur la coopération nationale.



Suit le corps du texte......... qui se termine comme suit:


Nous, députés de l’Assemblée national élue, conscients de notre responsabilité devant Dieu et devant l’homme, instituons en ce 25 avril 2010 la première Loi fondamentale de la Hongrie selon le texte ci-dessous.


PAIX, LIBERTÉ ET ENTENTE !




Corps du texte:


FONDEMENTS


Article A

Le nom de notre patrie est „Hongrie”

Article B

1/ La Hongrie est un état de droit indépendant et démocratique

2/ La Hongrie est une république

3/ La source du pouvoir est constituée par le peuple

4/ C’est l’assemblée élue de ses représentants qui exerce directement et exclusivement le pouvoir du peuple

............


Article D
Mue par le principe d’une nation hongroise unie, la Hongrie porte la responsabilité du sort des Hongrois vivant hors de nos frontières, elle favorise le maintien et le développement de leur communauté, elle soutient les efforts déployés pour maintenir leur magyarité, elle promeut leur coopération entre eux et avec la Hongrie
............

Article K
1/ La Hongrie défend l’institution du mariage entre homme et femme, et la vie commune basée sur un engagement volontaire, ainsi que la famille comme base de la survie de la nation.

2/ La Hongrie soutient l’enfantement.

............ Article S


LIBERTÉ ET RESPONSABILITÉ

Articles I à XXIX


Merci à Pierre Waline pour la traduction en français de ce texte


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire