mercredi 16 mars 2011

Politique - Une fête, deux peuples

"Lors de la commémoration de la révolution de 1848, le Premier ministre a salué la libération du pays des diktats étrangers tandis que ses opposants ont dénoncé les restrictions de la liberté de la presse.

En Hongrie, les fêtes nationales servent à montrer la division profonde du pays.

Le 15 mars, l'anniversaire du début à Pest de la révolution de 1848, tous les partis ont tenu à organiser leur propre commémoration.

Mais les deux événements les plus importants du jour se jouaient à quelques centaines de mètres l'un de l'autre." La suite sur lepetitjournal.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire