mardi 22 mars 2011

Internet est une source intarissable d'information

Internet est une source intarissable d information. Depuis ce week-end, une information capitale supplémentaire a été mise en ligne, sous la forme d'une google map.
Depuis la nuit des temps, la question de la longueur de leur sexe obnubile les hommes. Objet de honte pour certains et de fierté pour d'autres, les hommes de la planète peuvent désormais connaître la taille moyenne des pénis sur la planète grâce à la carte interactive mise en ligne ce week-end par le site Target Map.

Et selon cette carte, ce sont les Congolais qui posséderaient le plus grand sexe, avec une moyenne de 17,93 cm, suivis par les Équatoriens (17,77 cm) et les Ghanéens (17,31 cm). De manière générale, les pays avec les plus grandes moyennes se situent en Afrique noire et en Amérique du Sud. Seule exception: la Hongrie, dont la taille du pénis moyen se situerait à 16,51 cm." La suite sur lessentiel.lu

3 commentaires:

  1. Bonjour Jean Pierre. Ce particularisme hongrois si bellement constaté, vu la carte, montre deux évidences: 1) Arpàd avait peut-être des potes africains (Soudanais ou Congolais), lui-même étant peut-être un Colombien, Venezuelien, Equatorien ou Bolivien - d'où le voyage de certains pour y guerroyer...)et c'est en remontant vers le Nord que les ancêtres hongrois trouvent leurs origines officielles (celles qu'on leur attribue)- ainsi l'histoire hongroise s'enrichit... 2) les partisans ou évocateurs de la Grand Hongrie se trompent énormément (comme les élephants...), puisque cet atavisme hongrois se situe très précisément dans les limites géographiques actuelles, dès qu'on passe la frontière, c'est la chute finale, surtout en Erdely. Nous pouvons donc remercier cette statistique qui conforte l'idéal de paix..., n'en déplaise aux jobikiens ou fidesziens. Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui offre aussi de nouvelle perspective pour la double nationalité... Un rien ne manque pour tripler la démographie hongroise! C'est vraiment une nouvelle essentielle! -:))

    RépondreSupprimer
  3. Merci michartpoesho pour votre contribution à la recherche fondamentale. Vos hypothèses phylogénétiques ouvrent de nouvelles perspectives à la recherche scientifique des origines du peuple magyar, sport préféré de quelques attardés et autres tenants de la pureté de la race. Reconnaissons toutefois que le constat ainsi établi peut utilement venir compléter, aux côtés du nombre de prix Nobel et des contributions au monde des arts, les motifs de fierté du peuple magyar. Ce détail anatomique pourrait d'ailleurs fort légitimement figurer en préambule du projet de Constitution en cours d'écriture.

    RépondreSupprimer