lundi 21 mars 2011

La Hongrie, laboratoire du néo-populisme

"Après quelques jours passés en Hongrie, Christophe Ventura, de Mémoire des luttes analyse la politique de Viktor Orban. Cette figure de la politique nationale s'oppose à l'Union européenne tout en imposant une politique d'austérité et en réduisant la progressivité de l'impôt.
Quelques journées passées à Budapest sont insuffisantes pour comprendre la nature précise du régime politique incarné par le nouveau premier ministre Viktor Orban dont le parti, l’Union civique hongroise – Fidesz –, créé en 1988, a largement remporté les élections législatives d’avril 2010." La suite sur marianne2.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire