mercredi 5 septembre 2012

Arménie : Budapest n’avait pas reçu de garanties de l’Azerbaïdjan

"Budapest, 2004 : dans la nuit du 19 au 20 février, un jeune lieutenant azéri, après avoir forcé sa porte, abat sauvagement à coups de hache un homologue arménien durant son sommeil. Les deux lieutenants participaient à un cycle de formation linguistique monté sous l’égide de l’Otan sous le nom de „Partenariat pour la paix” (!).
Arrêté, le criminel - Ramil Safarov, alors âgé de 29 ans - est condamné en 2006 par un tribunal hongrois à la prison à perpétuité, compte tenu de l’horreur de ce crime prémédité. Alors sollicité par les autorités de Bakou, le gouvernement hongrois de l’époque (coalition socio-libérale) refusa d’extrader le condamné en Azerbaïdjan." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire