mardi 4 septembre 2012

La libération par Bakou d'un meurtrier azéri provoque la colère de l'Arménie

"Depuis son retour en Azerbaïdjan, le 31 août, le lieutenant Ramil Safarov est célébré en héros national. Il a été promu major, a reçu un appartement ainsi que huit ans de paie en guise d'arriérés. La télévision azérie a montré le colosse de 35 ans au milieu des siens, soulagé d'avoir bénéficié d'une grâce, accordée par le président Ilham Aliev.
Ramil Safarov a été remis aux autorités azéries par leurs homologues hongrois dans le cadre d'une extradition. Il purgeait une peine de prison à vie en Hongrie pour l'assassinat d'un militaire arménien, en 2004. Depuis sa condamnation en 2006, son sort a figuré au riche menu des tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, toujours pris dans un conflit gelé autour de la République autoproclamée du Haut-Karabakh." La suite sur lemonde.fr (sur abonnement)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire