mercredi 5 septembre 2012

Recherches cinématographiques de Nicolas Schöffer Cinéma 21 septembre à 20h Institut hongrois

Durée : 1h30
En 1988, le Centre Pompidou rendait hommage, en sa présence, à l'œuvre filmique du créateur du Spatio-Lumino-Chronodynamisme, en projetant la quasi intégralité de ses travaux de recherche dans une chronologie cinématographique se déroulant sur quatre jours.

Parmi ces œuvres, nous avons sélectionné les premiers films en 35 et 16 mm dans leur version numérisée, un petit film publicitaire, et les trois « Variations luminodynamiques » dont la première constitue le premier « clip » de l'histoire mondiale de la télévision, diffusé en 1961 sur France-Télévision. La manipulation du tube cathodique et l'utilisation du Luminoscope de Schöffer ouvrirent la voie à une autre forme d'art dont Nam Jun Paik devint le spécialiste deux ans après, et à une autre façon de concevoir la télévision en la faisant entrer dans le domaine de l'art. A l'époque, du premier clip, la télévision était malheureusement encore en noir et blanc. Le public, surpris, réagit aussi violemment que face aux premiers chemins de fer ou à la Tour Eiffel...
Entrée libre
 
Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire