lundi 29 avril 2013

Alice Zeniter, la tentation de Budapest

"Alice Zeniter louée par une critique flatteuse a grandi à Champfleur dans la Sarthe. Et si une étrange maison hongroise est au cœur de « Sombre dimanche », la jeune romancière reste attachée à la demeure familiale, entre étangs et forêt de Perseigne. Mais c'est à Paris où elle prépare une thèse sur le dramaturge contemporain Martin Crimp que nous nous sommes rencontrées.
Son premier roman publié à 16 ans est épuisé. « Et surtout, qu’il le reste »,lance-t-elle en riant. « On ne devrait jamais publier si jeune. J’ai écrit ce livre à 14 ans derrière la fontaine à eau du lycée et à cet âge, on n’imagine pas à quel point on va changer ». Jusqu’à la parution en janvier de « Sombre dimanche » (Albin Michel) salué  par le prix de la Closerie des Lilas, Alice n’a pas perdu son temps." La suite sur lemans.maville.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire