mercredi 17 avril 2013

La posture gaullienne de Viktor Orban

"Tout au long du XXe siècle, la Hongrie a été un laboratoire des bouleversements du continent européen ; du démantèlement de l'Empire austro-hongrois après la première guerre mondiale à la révolution de 1956 contre l'occupation soviétique, en passant par les premières élections libres dans le bloc de l'Est, en avril 1990, les Magyars ont souvent été les précurseurs des grands changements à venir.
Viktor Orban s'inscrit dans cette tradition de rupture. Encore étudiant, il avait été le premier à oser réclamer publiquement, en 1989, le départ de l'Armée rouge et l'organisation d'élections démocratiques. Depuis son retour au pouvoir, il y a trois ans, Viktor Orban incarne à nouveau la volonté d'un changement radical." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire