jeudi 18 avril 2013

Le premier ministre hongrois critiqué par ses "amis" conservateurs à Strasbourg

"La Commission européenne envisage de suspendre le versement de presque 500 millions d'euros au gouvernement de Viktor Orban.
Viktor Orban a quitté le Parlement européen comme il était arrivé : en toute discrétion, sans conférence de presse, ni discours chahuté. Le premier ministre hongrois était auditionné, mardi 16 avril à Strasbourg, par les eurodéputés conservateurs, ses alliés politiques. Une réunion dont le huis clos ne masque plus les divergences et les critiques de la droite européenne au sujet du chef du gouvernement hongrois, trois ans après son écrasante victoire électorale.
Certes, mardi, les élus de la droite italienne, roumaine, ou bulgare n'ont pas hésité à prendre la défense de M. Orban contre la "campagne" dont il serait victime dans la presse. En fin de séance, le Français Joseph Daul, président du Parti populaire européen, a même mis en cause "tous ces journalistes qui n'ont rien d'autre à faire que de ne nous embêter toute la journée"." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire