jeudi 4 avril 2013

Hongrie : “L’enveloppe est plus mince”

"La crise touche même "l’enveloppe", c'est-à-dire le dessous-de-table payé aux médecins, une coutume très répandue en Hongrie.
Ces petites pratiques de corruption, devenues des faits de la vie quotidienne, semblent bien naturelles à la majorité des praticiens, qui les considèrent comme des “rémunérations complémentaires” à des salaires très faibles." La suite sur presseurop.eu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire