jeudi 11 avril 2013

ATEM : une danse macabre de Josef Nadj

"En Allemand, le mot « souffle » se dit « Atem ». Deux petites syllabes aux sonorités antinomiques, à la fois ouvertes et fermées, puissantes et vulnérables, comme le personnage bipolaire magistralement interprété par la danseuse Anne-Sophie Lancelin dans la nouvelle création de Josef Nadj. La chorégraphie de Nadj se déroule à huis clos dans une pièce noire et sourde comme une tombe. Un pas de deux désarticulé vient y prendre place progressivement : une femme git au sol aux côtés d’un homme sans tête. Silence. Lenteur. Suffocation. Puis chacun se lance subtilement dans une variation glauque et singulière alternant des contorsions et des tremblements d’où émane une évidente douleur." La suite sur bscnews.fr

Voir aussi culturopoing.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire