mercredi 3 juillet 2013

Aucun pays ne peut être fort sans une armée respectable

Communiqué de l'ambassade de Hongrie en France

« Aucun pays ne peut être fort sans une armée respectable », a déclaré le Premier ministre hongrois Viktor Orbán après sa rencontre avec le Secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen.
Le Premier ministre a souligné que la situation économique des États membres et la somme d'argent qu’ils peuvent dépenser pour le développement militaire constituent une question importante pour l'OTAN et son avenir. Il a également convenu avec le Secrétaire général que, malgré la crise, ni le niveau de sécurité atteint plus tôt, ni les accords stipulant la préservation des capacités de sécurité à un niveau élevé ne doivent être concédés. Le Premier ministre a jouté que, outre la coopération militaire au sein de l'OTAN, l'armée doit être considérée comme une valeur. Concernant la mission de l'OTAN en Afghanistan, Viktor Orbán a souligné que la Hongrie est entrée dans le pays avec l’OTAN et le quittera également avec elle.
De son côté, le Secrétaire général s'est félicité du fait que la Hongrie ait cessé de diminuer son budget de défense et que le pays encourage l’investissement dans des technologies et des solutions modernes. Il a qualifié l’engagement fort de la Hongrie dans l'OTAN d’impressionnant et a déclaré que la base otanienne C-17 de Pápa constitue un parfait exemple de coopération et de défense intelligentes. Il a par ailleurs reconnu le service professionnel et dévoué des troupes hongroises en Afghanistan et au Kosovo.
Anders Fogh Rasmussen était hier en visite d'une journée en Hongrie, où il a également assisté à la cérémonie de pose de la première pierre d’un nouveau complexe de hangars pour l’escadre de transport lourd (Heavy Airlift Wing) à Pápa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire