jeudi 25 juillet 2013

La Hongrie, cette incomprise

"Le ministre des Affaires étrangères défend les réformes constitutionnelles.
Entretien.
De retour au pouvoir depuis 2010, le Premier ministre hongrois Viktor Orban s’est appuyé sur sa confortable majorité des deux tiers au Parlement pour opérer un grand ménage constitutionnel. Menée en plusieurs temps, cette réforme profonde de la Constitution et de plusieurs lois organiques vaut à son pays d’essuyer de nombreuses critiques. L’ONG Human Rights Watch, la Commission et le Parlement européens, certains pays comme les Etats-Unis, mais aussi la Commission de Venise du Conseil de l’Europe (1), estiment en effet que les modifications apportées menacent l’Etat de droit et portent en elles des germes liberticides. Ce que contestent vigoureusement les autorités hongroises. De passage à Bruxelles, le ministre des Affaires étrangères János Martonyi a accepté de répondre aux questions de "La Libre"." La suite sur lalibre.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire