lundi 22 juillet 2013

Exposition / Le Centre Pompidou déplie Hantaï

"Comme toute institution, le Centre Pompidou fonctionne à plusieurs vitesses. A notre époque où tout se quantifie (on vous demandera combien vous faites de clics par jour, même si votre site reste gratuit), il lui faut d'abord «faire des entrées». Ce ne sera pas grâce à son musée, dont la fréquentation demeure assez faible, mais avec des expositions de prestige. Roy Lichtenstein, en ce moment. Par ici la monnaie!

Beaubourg conserve cependant un besoin de prestige intellectuel. Cette vitrine de la France doit tenir une ligne. Garder un cap. La maison ne peut pas refléter que des valeurs internationales. Après Bertrand Lavier, François Morellet et Eileen Gray (Française de cœur), le sixième étage dédie ainsi sa nouvelle rétrospective à Simon Hantaï. Un peintre lié au Centre, à qui il a fait de nombreux dons. Autant dire que l'actuelle présentation tient autant d'une volonté que d'un dû." La suite sur bilan.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire