vendredi 5 juillet 2013

UE-Hongrie: « la bave du crapeau n’atteint pas la blanche colombe »

"Mardi, le Parlement européen s'est penché sur le cas de la Hongrie. Les débats ont tourné autour des conclusions pessimistes du rapport Tavares sur la situation des droits fondamentaux dans le pays. Le rapport a été adopté lors du vote final, malgré la droite européenne, qui s'y est majoritairement opposée. Une gifle politique d'ampleur continentale pour le Fidesz, qui dénonce quant à lui un rapport partial, injuste, et incohérent.
Ça leur pendait au nez, pour ainsi dire. Après trois années d'intense médiatisation et de critiques en tous genres, ce qui s'est passé à Strasbourg mardi ne surprend pas vraiment. Le gouvernement hongrois, régulièrement mis en accusation par les institutions de l'UE depuis 2010 a fini par se retrouver sous le coup de la procédure prévue par l'article 7 du traité de Lisbonne. On lui reproche d'avoir multiplié les atteintes à la démocratie et à l’État de droit, en particulier lors de l'adoption de la nouvelle Loi Fondamentale hongroise en 2011." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire