samedi 20 juillet 2013

Lutte contre les discours de haine sur Internet

Communiqué de l'ambassade de Hongrie en France (18 juillet 2013)
Plateforme mondiale de dialogue, Internet est aussi devenu ces dernières années le véhicule privilégié des incitations à la haine et à la violence – un phénomène préoccupant de nombreux Etats et qui s’avère particulièrement difficile à combattre. Cette situation concerne notamment la Hongrie, où un site à caractère raciste et antisémite, Kuruc.info, s’est développé et opère désormais depuis les Etats-Unis :
Hier, à la suite d'une plainte détaillée présentée par la Fondation hongroise pour l’Action et la Protection et la Ligue Anti-diffamation (ADL), la société Facebook a retiré la page de Kuruc.info, le principal site antisémite et raciste hongrois, qui comptait plus de 70 000 abonnés.
Ceci est le résultat du rôle crucial qu’a joué un institut bruxellois pour repérer les phénomènes antisémites. Cet Institut, récemment créé par la Fondation pour l’Action et la Protection (organisme indépendant), a signé un accord avec le gouvernement hongrois le 27 juin dernier pour un financement public. Aux côtés de la Fondation, l'objectif du gouvernement était de développer un système de surveillance fournissant une analyse professionnelle exhaustive des phénomènes antisémites en Hongrie. Dans le cadre de ces activités, l'Institut bruxellois enregistre et analyse les phénomènes antisémites et utilise une ligne téléphonique à travers laquelle les incidents et les phénomènes antisémites et anti-juifs peuvent être signalés.
La suppression de la page Kuruc.info de Facebook constitue une étape importante dans la lutte contre les discours de haine, bien que le site web de Kuruc.info, opérant depuis les États-Unis, fonctionne toujours. Le Premier ministre Viktor Orbán a demandé à plusieurs reprises l'aide des Etats-Unis pour la fermeture de ce site. Il a également écrit au Représentant américain Joseph Crowley, indiquant que le « point focal de l’antisémitisme hongrois est un portail d’informations, lequel, pour échapper aux mesures du gouvernement hongrois, a fui aux États-Unis et y mène des activités honteuses. Si ce problème venait à être résolu, les forces hongroises de l'antisémitisme s’en trouveraient gravement affaiblies ».
La Ligue Anti-diffamation (ADL) a salué les efforts de Facebook consistant à chercher de nouvelles méthodes pour lutter contre les discours de haine, notamment à travers sa participation au dialogue avec de nombreuses organisations et dans le cadre de l’Internet Hate Task Force de la Coalition interparlementaire de lutte contre l'antisémitisme, que la Ligue co-préside. Malheureusement, après la suppression de la page antisémite et anti-rom, une nouvelle page Facebook a été créée par Kuruc.info.
(Communiqué du Bureau des Communications Internationales)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire