mercredi 24 septembre 2014

Josef Nadj, chef de parade d'une folle danse macabre

"Des ronds pour les yeux, le nez et la bouche. La boule de neige projetée sur l'écran du spectacle Paysage inconnu, chorégraphié par Josef Nadj, a tout d'un masque enfantin dont les traits s'effacent et se recomposent au gré d'un coup de vent. Cette image mouvante, qui effeuille les couches de peau du visage, ouvre une performance féroce sur l'identité et la défiguration." La suite sur lemonde.fr (version abonné)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire