mardi 30 septembre 2014

Le «chien à deux queues» hongrois, un parti qui a du mordant

«Nos trains sont-ils sales ? On les salit exprès !» proclame une affiche de la compagnie des chemins de fer hongrois. Le poster est en fait une blague du «Parti hongrois du chien à deux queues» (MKKP), un mouvement satirique né il y a quelques années mais qui vient seulement d’être reconnu officiellement comme formation politique par la Cour constitutionnelle. Son emblème : un chien blanc au look de mutant - yeux rouges, cravate rayée et double queue -, une figure née du street art en 2006. L’animal présente alors ses candidats «chiens», qui promettent la vie éternelle et la bière gratuite à ..." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire