vendredi 6 janvier 2017

Guillaume Métayer, chercheur au CNRS et traducteur littéraire parle de l’anthologie Budapest, 1956, La révolution vue par les écrivains hongrois

"Guillaume Métayer, chercheur au CNRS et traducteur littéraire parle de l’anthologie Budapest, 1956, La révolution vue par les écrivains hongrois publiée sous sa direction aux Éditions du Félin, « Les marches du temps », en octobre 2016

Cet automne, nous commémorons le 60e anniversaire de la révolution hongroise de 1956. À part cet événement, qu’est-ce qui vous a donné l’idée de publier une anthologie d’œuvres littéraires hongroises autour du thème de la révolution ? Quelle est votre relation avec cette dernière ?

J’appartiens à une génération qui a connu les deux blocs. Je venais de passer le bac lorsque le mur est tombé. Nous avons été élevés avec cette angoisse d’un monde coupé en deux, et je me souviens très bien de l’étrange fascination qu’exerçait sur moi ce monde de l’Est écrasé par la dictature. Lorsque nous avons étudié au Lycée le soulèvement hongrois de 1956, la plupart de nous avions spontanément, je crois, une grande sympathie pour le courage et les idéaux des insurgés." La suite sur litteraturehongroise.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire