samedi 25 septembre 2010

Hongrie : le gouvernement "ne respecte pas toute l'indépendance de la banque centrale"

"Hors zone euro, la situation économique et financière de certains pays membres de l'Union européenne (UE) n'échappe pas au marasme. La Hongrie se remet lentement d'une crise qui, à l'automne 2008, l'a menée au bord de la faillite. La situation des banques s'est améliorée, la prévision de croissance est de + 0,9 % pour 2010 et le déficit devrait être ramené à 3,8 % du produit intérieur brut en 2010. Mais la dette publique atteint 80 %, le taux de chômage dépasse toujours les 10 % et le taux d'activité est l'un des plus bas en Europe.

Le nouveau gouvernement du conservateur nationaliste Viktor Orban souhaite se libérer en partie des contraintes que lui ont imposé le Fonds monétaire international (FMI), l'UE et la Banque mondiale en venant au secours de Budapest : réduire l'impôt sur les bénéfices mais taxer les institutions financières. D'où certaines frictions entre le premier ministre et celui qui avait été à l'origine de la décision hongroise de faire appel au FMI : Andras Simor, gouverneur de la banque centrale de Hongrie. Dans un entretien accordé au Monde, le gouverneur évoque ce conflit et la situation économique du pays." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire