mercredi 22 septembre 2010

Une solution européenne : le centre pour l’ordre public” du Jobbik

A en croire le Journal francophone de Budapest, la politique du gouvernement français ferait des émules en Hongrie.

"Le candidat du Jobbik à la mairie de Miskolc, Márton Szegedi, souhaiterait exclure les Roms criminels récidivistes de la ville et les parquer dans un camp.
Le Jobbik semble inspiré par la ségrégation des Roms qui fait débat actuellement en Europe occidentale. Dans son nouveau programme social, le parti nationaliste hongrois utilise des arguments qui justifient les expulsions de Roms en France, d'autres les camps où sont rassemblés les immigrants illégaux en Italie et s'inspire également d’un programme allemand dans le cadre du quel on envoie en Sibérie et au Kirghizistan des jeunes à problème durant 9 mois, afin d’améliorer leur comportement." La suite sur le Journal francophone de Budapest

2 commentaires:

  1. Quelle folie! On croit rêver... Quel aveu d'impuissance aussi...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, cela rappelle les camps de Staline-Rákosi, de Pol Pot ou ceux qui affichaient "Arbeit macht frei" à leur entrée avant d'exterminer leurs occupants parmi lesquels déjà les Tziganes. Décidément l'humanité progresse.

    RépondreSupprimer