mercredi 26 octobre 2011

Abattre Budapest exposition de Gyula PAUER du 4 novembre au 17 décembre 2011 Institut hongrois

Gyula PAUER : Siège de la Radio nationale

Balázs ABLONCZY
Directeur de l’Institut hongrois

vous prie de lui faire l’honneur d’assister au
vernissage de l’exposition

ABATTRE BUDAPEST

le vendredi 4 novembre 2011 à 19h
à l’Institut hongrois.

Le discours inaugural sera prononcé par

Jenő SUJÁNSZKY
Président d’honneur du Comité du souvenir franco-hongrois
de la révolution hongroise de 1956

Pendant la révolution de 1956, Zoltán Gazsi (1928-1978), père de mon ami Zoltán Gazsi junior, a couru les rues de Budapest et a photographié la ville. Il a visité les mêmes lieux que l’enfant de quinze ans que j’étais alors. Il a utilisé son Leica d’une manière ingénieuse : sa femme a camouflé les prises de vue avec son corps. Après la mort de son mari, elle a gardé les clichés dans une boîte Forte au fond de l’armoire à linge. Ces photos interdites à tout regard pendant cinquante ans m’ont fait un drôle d’effet : elles représentaient exactement ce que j’avais vécu. La série est constituée d’une centaine de clichés. J’ai choisi ceux qui avaient été pris aux endroits où j’étais allé moi-même. Ils servent de base à cette série d’œuvres d’art.

J’aurais voulu présenter Abattre Budapest en format monumental sur une place publique de la capitale hongroise, évoquant les stations d’un calvaire. Finalement, j’ai préféré agrandir les petites photos en tableaux de 70x100 cm. Rappelant des stèles de marbre, ils ont été réalisés avec de l’huile sur toile.

L’exposition actuelle est une version réduite de celle qui a été présentée à la Galerie nationale. Des tubes de l’époque, une sélection de Mihály Víg, servent d’accompagnement musical. Ils ont été réunis et interprétés en vue de l’exposition par mon ami compositeur, Ferenc Darvas.

Gyula PAUER

Entrée libre

Institut hongrois, 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Tél. : 01 43 26 06 44
Métro: Saint-Sulpice ou Mabillon
Bus: 58, 84, 89
info@instituthongrois.fr
http://www.instituthongrois.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire