mercredi 21 mars 2012

De la fierté mal placée ?

"Tribune libre de Pierre Waline
A la belle époque où je travaillais ici, dans un pays qui vivait encore en paix et presque dans la prospérité (ou du moins, qui attirait en masse les investisseurs étrangers : 1992-1996), j’avais écrit, dans un petit guide à l’usage de nos hommes d’affaires: „Le Hongrois n’est ni vaniteux, ni orgueilleux, mais fier”, prenant en sous-entendu le mot „fier” comme une qualité (dans ma pensée secrète, un peu face à la vanité française et à l’orgueil allemand...). Guide où je mettais aussi en garde mes compatriotes contre toute allusion aux beautés du Grand Trianon, démarche „suicidaire”, disais-je, mais alors plutôt sur un ton badin que vraiment grave...." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire