lundi 19 mars 2012

Sauvée de la faillite? Le feuilleton BKV, suite.

"La BKV (Société des transports en commun de Budapest) vient enfin d’obtenir les garanties d’Etat en vue de rééchelonner le paiement de ses crédits et prolonger de trois ans le terme des échéances de remboursement. "Malgré l’attente de certains, la BKV semble être sauvée" a déclaré le maire István Tarlós lors d’une conférence de presse, le 8 mars dernier.
"Je n’ose pas dire que le problème de la BKV a été résolu, mais je tiens à préciser qu’il le sera" a affirmé István Tarlós. Le maire a ajouté qu’il avait entrepris des négociations avec les huit banques ayant accordé des crédits à la société des transports. Ils se sont mis d’accord pour prolonger de trois ans l’échéance du remboursement de la BKV. La compagnie de transport en commun devra ainsi payer dans les trois années à venir non seulement les taux d’intérêt, mais aussi les capitaux empruntés. D’ici à la fin avril, la société doit rembourser 40 milliards de HUF, une somme désormais garantie par l’Etat." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire