mardi 27 mars 2012

Hausse de l’antisémitisme

"Une enquête menée par ADL révèle une hausse "anormalement élevée", et de plus en plus fréquent en Hongrie, d’actes antisémites.
En effet, le niveau d’antisémitisme a augmenté de façon spectaculaire en Hongrie, au Royaume-Uni et en Espagne, en comparaison avec l’année 2009. C’est ce qu’ont démontré mardi dernier les conclusions de l’enquête des "Premières Ressources Internationales", conduit par ADL (Ligue Anti-Diffamation)." La suite sur le Journal francophone de Budapest

Voir aussi portfolio.hu en anglais
Voir aussi l'article en hongrois paru dans Népszabadság "La Hongrie tête de liste en matière d'antisémitisme"

4 commentaires:

  1. Quand on laisse dire - si on ne l'encourage pas - des propos abjects et sournois par complaisance, on finit par ne plus pouvoir maîtriser le phénomène!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. Le phénomène est complexe. Selon moi, il est l'expression d'une déliquescence, tant sociale que morale, de la société, dont les élites portent une large part de responsabilité tant par leur politique erratique que par leur silence voire leur encouragement. Il faut souligner tout de même que quelques grandes voix s'élèvent parfois parmi les intellectuels, romanciers, historiens..

      Supprimer
  2. Il y a aussi beaucoup de gens tout à fait simples et de bonne volonté qui n'y succombent pas. Mais eux n'ont pas l'occasion d'élever la voix jusqu'aux médias...
    Le phénomène se nourrit du même terreau que le racisme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr beaucoup de gens simples n'y succombent pas, mais ce que je veux exprimer c'est que les élites politiques et intellectuelles ont un rôle pédagogique très important à jouer vis-à-vis des gens simples qui y succomberaient.
      Lorsque les candidats à la présidentielle en France, même si leurs propos ne sont pas dénués d'arrière-pensées électoralistes, dénoncent nettement les derniers attentats terroristes et les discours antisémites ou racistes, ils jouent un rôle exemplaire. Et on peut s'en féliciter. En Hongrie des écrivains comme Péter Esterházy ou Péter Nádas ont pris souvent des positions très claires dénonçant l'antisémitisme. Le texte de deux historiens réputés "Tizenkét állitás a soárol" va dans le même sens. Balázs Ablonczy déclare pour justifier ce texte leur volonté pédagogique : "Volt bennünk valamiféle népnevelő jelleg" Ce texte est visible ici : http://www.judapest.org/ablonczy-balazs-novak-attila-tizenket-allitas-a-soarol/

      Supprimer