mardi 13 mars 2012

Un monstre venu de Hongrie

La république des livres : le blog de Pierre Assouline
A propos du livre de Péter Nádas : Histoires parallèles

"Attention : un tel livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Non qu’il soit particulièrement toxique. Simplement, il n’est pas du genre à se laisser offrir à n’importe qui : le récipiendaire pourrait ne jamais vous le pardonner. Dix-huit ans d’écriture, cinq ans de traduction, une centaine de personnages : et après ? Effet d’annonce. Ce n’est pas cela qui en fait un grand livre, ni même un événement. Histoires parallèles (Párhuzamos történetek, traduit du hongrois par Marc Martin, avec la collaboration de Sophie Aude, 1 148 pages, 39 euros, Plon) est un monstre ou une cathédrale, c’est selon. Disons alors un livre monstrueux, puisque l’auteur, Peter Nadas (1942) rencontré il y a peu à Paris, nous y invite lui-même. « Si je devais parler de quelqu’un qui a écrit un tel livre, je dirais qu’il ne doit pas avoir d’enfant à lui. C’est mon cas. Sans cela, je n’aurais pu l’écrire. J’ai élevé deux enfants mais ce ne sont pas les miens » La suite sur passouline.blog.lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire