jeudi 30 octobre 2014

Le véritable problème, c'est Orbán

"Les revendications des manifestants hongrois portent davantage sur l'avenir du pays que sur la seule taxe Internet, analyse le quotidien de gauche Pravda : "Les Hongrois ne manifestent pas parce qu'on veut les priver de Facebook, de Skype ou des jeux vidéo. Dans la société autoritaire vers laquelle se dirige clairement la Hongrie sous la houlette d'Orbán, Internet est une source importante d'informations non biaisées venues du monde, mais aussi un instrument de mobilisation sociale. Les jeunes Hongrois de la génération Internet en prennent de plus en plus la mesure." La suite sur eurotopics.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire