mercredi 29 octobre 2014

Verdi à l’opéra de Budapest: un Requiem à reveiller les morts...

"Par Pierre Waline
Pour une fois, ce n’était pas un opéra que l’on donnait de Verdi ce mardi sur la scène de Budapest, mais sa messe de Requiem... Ne gardant pas le meilleur souvenir d’une précédente interprétation sur cette même scène (2 novembre 2005), je me méfiais, mais étais en même temps très curieux. Aussi n’ai-je pas hésité à me prendre un billet - à ma place de prédilection: le poulailler. Après tout à 5 petits euros (1 500 forints) la place, je ne risquais pas grand chose...
Et bien, je dois avouer que je n’ai pas regretté, bien au contraire! Une interprétation superbe avec un quatuor vocal de rêve: un Italien (Roberto Tagliavini), un Américain (Stuart Neill), une Française (Clémentine Margaine) et une Hongroise (Eszter Sümegi) tous les quatre au top! Avec une mention spéciale pour le ténor Stuart Neill au volume et au coffre impressionnants (il doit bien, sans blague, se prendre une rangée d’avion à lui tout seul), mais sachant nuancer sa voix, notamment dans les pianissimi, avec un art admirable." La suite sur francianyelv.hu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire