jeudi 10 mars 2016

Chefs-d'œuvre de Budapest : l'art en cinq chapitres et demi

"La capitale de la Hongrie fait voyager 85 de ses peintures, dessins et sculptures. Étape au Musée du Luxembourg, où la sélection réserve quelques surprises.
Alors que le vaste chantier de reconfiguration des musées de Budapest s'entame, celui des beaux-arts, fermé jusqu'au printemps 2018, fait voyager une sélection de ses trésors. Enrichie de quelques pièces provenant de la Galerie nationale hongroise, la voilà à Paris. Quelques ivoires et bois médiévaux laissent la part belle aux peintures et aux dessins. Écoles italiennes, allemandes (dont un portrait par Dürer qui représente peut-être son frère, une crucifixion par Altdorfer et deux beaux Cranach), espagnoles (trois Greco, trois Goya) et françaises sont évoquées. Des primitifs de la péninsule italienne, mais aussi ceux actifs entre Rhin et Danube, jusqu'aux symbolistes et aux géométries du XXe, la diversité est telle qu'elle ne saurait être structurée autrement que chronologiquement, sinon on risquerait la confusion." La suite sur lefigaro.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire