vendredi 8 avril 2016

La rive gauche du Danube

"Dans un ouvrage publié aux Editions des Syrtes et dirigé par András Kányádi, des chercheurs français et hongrois tentent de donner un contour un peu plus systématique aux travaux sur Gyula Krúdy et de dépasser la vision traditionnelle de la critique française qui fait le plus souvent de cet auteur le héraut d’un monde englouti. Dans le même temps paraît, toujours chez le même éditeur, Sept Hiboux, roman traduit pour la première fois en français par Gabrielle Watrin, texte d’une ampleur qui dépasse les cadres dans lesquels l’auteur hongrois est trop souvent cantonné.

Gyula Krúdy, Sept Hiboux. Trad. par Gabrielle Watrin, Editions des Syrtes, 320 p., 23 €."
La suite sur en-attendant-nadeau.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire