samedi 16 avril 2016

'Lights of Budapest': sur les traces de l'ère communiste

"Le passé communiste des pays du Rideau de Fer se cache dans les détails. À Budapest, la capitale de la Hongrie, les façades conservent encore les enseignes et les lumières des néons qui, il y a peu, prétendaient refléter la modernité. La photographe barcelonaise Isabel Val les rassemble dans son projet 'Lights of Budapest'.
Cafébabel: Comment t'es venue l'idée de créer cette série sur les vieux néons de la ville de Budapest ? Qu'ont-ils de particulier?
Isabel Val: Je suis de Barcelone, une ville au contexte historique très différent de celui de Budapest. Dès mon arrivée, j'ai été surprise par le fait que la ville conserve encore des traces de l'ère communiste, parmi lesquelles ces fameux néons. Sans parler du contexte historico-politique, leurs couleurs et leur typographie me fascinent, de même que leurs messages simples et directs comme : "achète du prêt-à-porter (pas du sur-mesure)", "facilite le travail de la compagnie municipale de nettoyage"." La suite sur cafebabel.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire