mardi 12 avril 2016

Une époque formidable par Flora

Nous vivons une époque mutante. Imperceptiblement ou douloureusement, des transformations surviennent et nous désorientent, nous angoissent; d’autres, au contraire, nous séduisent jusqu’à nous rendre esclaves.

Comment vivre en harmonie avec ces changements, sans nous laisser dominer par eux? Surpris et passablement effrayés par la nouvelle tête qui nous fait face dans le miroir de notre salle de bain, hirsute et bouffie d’une nuit raccourcie par les lumières blafardes des écrans fouillés inlassablement - et qui nous scrutent, tout aussi infatigables - nous nous demandons ce qui nous arrive… L’instant d’après, l’angoisse d’une autre nature reprend le dessus et la main se tend vers le petit rectangle plat fraîchement rechargé afin de vérifier si nous n’avons pas raté un évènement important, un message somme toute creux mais qui nous relie au cercle magique…

La terre entière à portée de main, des contacts démultipliés et instantanés… Pourquoi sommes-nous pourtant pris d’une anxiété tenace devant le sentiment d’une profonde solitude?

Je me tourne vers Pascal dont la phrase tirée de ses « Pensées » me rassure à chaque fois: « Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre. » Seul, face à soi-même. En assumant cette nécessaire et vitale intimité.

Et si toutes les connections frénétiques n’étaient que des leurres pour masquer la vacuité de notre existence? Une course effrénée devant la peur de la mort, ce gouffre ultime? S’agiter pour se donner l’illusion d’agir, serait-ce notre planche de salut?

A chacun de trouver sa réponse. Je ne veux surtout pas rejoindre les rangs serrés des gourous modernes qui vous délivrent la recette salvatrice. Si j’arrive à toucher mon salut, ne serait-ce que du bout des doigts, ce sera déjà considérable…
Bouddha était-il dans le vrai? « Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est très difficile de le trouver en soi, il est impossible de le trouver ailleurs. » D’où la nécessité de vivre en paix avec la tête hirsute et insomniaque dans sa glace.

Rozsa Tatar

Rozsa Millet
rozsatatar(AT)wanadoo.fr

mes blogs (cliquer):
nouveau blog: http://rozsaflo.blogspot.fr
en français: http://flora.over-blog.org
en hongrois : http://floramagyarblogja.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire