jeudi 28 juillet 2016

Peter Eötvös : « Nous vivons une nouvelle époque de l’opéra »

"Après la récente création scénique de son dernier opéra, Senza sangue, à Avignon, Peter Eötvös n'oublie pas la musique vocale puisque le festival de Salzbourg donnera le 30 juillet, en création mondiale, une oeuvre pour mezzo-soprano, ténor, récitant choeur et orchestre, intitulée Halleluja - Oratorio balbulum (littéralement, « oratorio bégayant »). C'est l'occasion de faire le point sur le parcours d'un compositeur lyrique le plus joué aujourd'hui.

En tant que compositeur, saviez-vous que vous en viendriez un jour à aborder l’opéra, ce genre longtemps dédaigné par la musique contemporaine ?
Je dirais que oui, parce que j’ai toujours eu un intérêt pour le théâtre. Quand j’avais 18 ans, au début des années 1960, j’ai passé six années à travailler dans différents théâtres de Budapest. On y donnait le grand répertoire, et j’ai rencontré de grands acteurs. J’adorais l’odeur propre aux théâtres, et encore aujourd’hui, quand je suis dans un théâtre, je me sens chez moi. Ensuite, en 1967-68, j’ai passé deux ans comme répétiteur à l’Opéra de Cologne : ce fut ma première expérience associant théâtre et musique." La suite sur forumopera.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire