dimanche 17 juillet 2016

Schizophrénie migratoire à Budapest

"Appuyant des propositions du syndicat des patrons (le MGYOSZ) hongrois, le ministre de l’Economie, Mihály Varga, a affolé ses collègues, mercredi dernier, en déclarant que la Hongrie avait un besoin urgent d’importer plusieurs centaines de milliers de travailleurs. Cette annonce a fait l’effet d’un gros pavé dans la mare car elle tombe juste au moment où le gouvernement mène une intense campagne à relents xénophobes pour promouvoir son référendum contre l’accueil de réfugiés, prévu le 2 octobre.
Un exode de la jeunesse
Comme ailleurs en Europe, la situation démographique du pays est en effet problématique. Au déclin naturel de la population, amorcé au début des années 80 en raison d’une très faible fécondité, s’est ajouté une émigration massive. Plus d’un demi-million de jeunes Magyars ont quitté le pays ces dernières années pour aller travailler en Europe de l’Ouest." La suite sur lalibre.be (version payante)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire