vendredi 29 juillet 2016

Rideau de fer sur les migrants en Hongrie

"L’immigration est un poison" : c’est par ces mots que Viktor Orban, le Premier ministre hongrois, légitime le traitement réservé aux migrants qui tentent d'entrer en Hongrie depuis la Serbie. Depuis l’accord européen conclu avec la Turquie, la route des Balkans n’est plus aussi surveillée, mais de nombreux réfugiés continuent de l’emprunter. Arrivés aux frontières avec la Hongrie, leur prise en charge par les autorités sont déplorables." Vidéo sur arte.tv

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire