vendredi 24 mai 2019

Des migrants meurent-ils de faim dans les prisons hongroises comme l’affirme Raphaël Glucksmann ?

"L'ONU, le Conseil de l'Europe ainsi que plusieurs associations humanitaires ont signalé que depuis août 2018, 23 migrants en situation d'expulsion, ont été privés de nourriture dans des centres de détention en Hongrie, parfois jusqu'à une durée de cinq jours.
Bonjour,
Mercredi soir, alors que l’Émission Politique de France 2 abordait le thème de l’immigration avec les représentants de plusieurs listes pour les élections européennes, Raphaël Glucksmann a déclaré (à partir d’1h16min24sec) : «Il y a des migrants qui sont en train de mourir dans les prisons hongroises parce qu’ils ne sont pas nourris».
Joint par CheckNews, Raphaël Glucksmann reconnaît que «mourir est un mot un peu fort, que j’ai dit dans la chaleur du débat mais qui était de trop». Pour le reste, il dit appuyer sa déclaration «sur le rapport de la défenseuse des droits de l’homme Dunja Mijatovic» et trouve «hallucinant qu’un pays européen, qui bénéficie d’argent européen, soit l’argent de nos impôts, refuse de nourrir des personnes qui se trouvent dans des centres de détention». " La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire