mardi 4 juin 2019

Deux poètes hongrois au Festival d’Avignon 2019

"Tout d’abord Attila József, né le 11 avril 1905 à Budapest dans le quartier de Ferencváros. Il voit le jour dans une famille pauvre et il a eu une vie difficile, quelques vers de son poème "Coeur pur" en rendent bien compte:
"Je n'ai ni père ni mère,
Rien que je rêve ou j'espère,
Je n'ai ni Dieu ni patrie,
Berceau, cercueil, tendre amie.
De trois jours, pas un repas :

Ce qui ne l’empêcha pas de faire de bonnes études et de publier son premier recueil de poésies à 17 ans. En 1926, aidé par un mécène, le riche baron Lajos Hatvany, il peut partir pour Paris et étudier à la Sorbonne. Il rencontre des poètes et devient un grand admirateur de François Villon qu'il traduira. Lui-même a souvent été traduit en français et de nombreux poètes l’ont adapté.
Son existence s’acheva de façon tragique, il n’avait pas encore 33 ans. Le 3 décembre 1937, il quittait sa maison de Balatonszárszó sur la rive sud du lac Balaton. Un peu plus tard il est retrouvé mort sur une voie ferrée, Et l’on ne sait pas exactement si, sous l'influence de sédatifs, il s’est jeté sous le train ou s’il a été percuté accidentellement dans le brouillard. La première hypothèse semble cependant privilégiée." La suite sur podcastjournal.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire