samedi 15 juin 2019

Hongrie : Orban veut rester au PPE sans faire amende honorable

"Dans une lettre envoyée au groupe de la droite européenne qui l'a suspendu en mars dernier, le Premier ministre hongrois, droit dans ses bottes, défend son action politique tout en niant une quelconque atteindre à l'Etat de droit et aux libertés d'expression. Le PPE doit se prononcer sur son cas à l'automne.
Son indécision n'aura pas duré très longtemps. Après s'être rapproché pendant la campagne électorale du parti ultraconservateur polonais de Jaroslaw Kasczynski et avoir flirté le temps d'une rencontre avec le leader nationaliste italien, Matteo Salvini, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban a décidé de rester, au Parlement européen, dans sa famille d'adoption sinon de coeur, le Parti Populaire Européen (PPE). Le Hongrois qui a pensé un moment pouvoir constituer un pôle eurosceptique et anti-migrants, fait mine aujourd'hui de n'avoir jamais voulu quitter le groupe de la droite européenne. Ce dernier lui apporte la caution de respectabilité dont il a besoin et une tribune idéale pour continuer à diffuser ses idées.
Il y a un « mais » toutefois. Car le Fidesz, la formation de Viktor Orban,  a été suspendu en mars dernier pour avoir trahi les valeurs du PPE.  Sa campagne dégradante contre Jean-Claude Juncker , ses insultes envers des membres du PPE, et plus encore ses entorses répétées à l'Etat de droit avaient contraint la présidence du PPE à le mettre sur la touche." La suite sur lesechos.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire