lundi 10 juin 2019

Les réalismes de Georg Lukács (Université Paris Nanterre)

"Appel à contributions
Colloque : « Les réalismes de Georg Lukács »
Université Paris-Nanterre, 14-15 novembre 2019

Organisation
  • Alix Bouffard, doctorante en philosophie à l’université de Strasbourg
  • Vincent Charbonnier, doctorant en philosophie à l’université de Toulouse 2 – Jean Jaurès, enseignant-formateur à l’ÉSPÉ (université de Nantes).
  • Christian Lazzeri, professeur des universités en philosophie à l’université Paris-Nanterre
  • Frédéric Monferrand, post-doctorant en philosophie à l’université de Namur.
  • Daria Saburova, doctorante en philosophie à l’université Paris-Nanterre.
Présentation générale
Malgré l'influence durable qu’Histoire et conscience de classe a exercée sur plusieurs générations de pensées critiques, les recherches portant sur l'œuvre de Georg Lukács restent marginales. Qu'il s'agisse des textes consacrés aux questions esthétiques, des réflexions politiques formulées au feu de l'événement, des interventions dans les débats philosophiques de son temps, ou encore de l'Ontologie de l'être social, son opus magnum, l'œuvre du philosophe hongrois est inégalement connue, lue, et même traduite.
 L’ambition de ce colloque est de contribuer à pallier cette carence, en proposant l’hypothèse selon laquelle le problème du réalisme permet non seulement d’interroger l’unité et l’évolution de l’œuvre de Lukács, puisqu’il traverse ses interventions philosophiques aussi bien que politiques et esthétiques, mais aussi d’en évaluer l’intérêt pour la discussion contemporaine, puisqu’on assiste aujourd’hui à une nouvelle « querelle du réalisme » en philosophie et en esthétique.
Deux approches seront ainsi privilégiées : d'une part, une approche historique ou contextuelle, qui permettra de situer les prises de positions lukácsiennes en faveur du réalisme dans leurs conditions d’élaboration, d’en éclairer les enjeux spécifiques souvent codés et de mettre au jour les dialogues et les confrontations sous-jacents qui leur confèrent leur sens ; d'autre part, une approche plus conceptuelle, voire actualisante, qui se concentrerait sur les différents traitements réservés par Lukács au thème du réalisme et sur la manière dont ils permettent d’intervenir dans les débats actuels autour de cette notion, ou encore de déplacer les enjeux qui leurs sont associés. Chacune de ces approches, qui ne sont pas exclusives l’une de l’autre, pourra ainsi s’inscrire dans l’un, ou à la croisée des trois axes suivants : philosophie, politique et esthétique." La suite sur fabula.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire