samedi 12 décembre 2009

Les producteurs de foie gras bulgares et hongrois ont fait face à la crise

"Grâce notamment à une main d'oeuvre bon marché, les producteurs de foie gras de Bulgarie et de Hongrie, principaux fournisseurs étrangers du marché français, ont fait face à la crise économique et voient arriver avec confiance la période des fêtes de fin d'année.

...La Hongrie, deuxième producteur mondial tous types de foies confondus avec environ 2.600 tonnes par an, profite en outre de sa position de quasi-monopole du foie gras d'oie avec 1.800 tonnes par an, selon les chiffres officiels.

En France l'élevage de l'oie grasse a été quasiment délaissé, car demandant plus de temps et de moyens que celui du canard, selon les experts.

Pour Jozsef Magyar, PDG de la société Hungerit, "le secteur ne se porte pas trop mal (en Hongrie) car, en dépit d'un premier semestre moins bon, les acheteurs occidentaux commencent à revenir".
Extraits d'un article paru dans lematin.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire