mercredi 9 décembre 2009

Liliom de Budapest et Timon d'Athènes gagnent un pass navigo

"Liliom et Timon ne se connaissent pas. Ils ont en commun d'être des rôles titres (d'une pièce de Ferenc Molnar pour l'un, de Shakespeare pour l'autre), de croire en l'amitié, de faire le beau au début de la pièce et de finir mal. Et présentement de faire l'objet de mises en scène qui ne manquent pas de jus, ni de jugeote, qui pètent le feu.

Un vaurien de valeur

« Liliom » du hongrois Ferenc Molnar (1878-1952) est une pièce touchée par la grâce que l'on ne se lasse pas de voir sur une scène, un peu comme le « Woyzeck » de Büchner, avec cette façon qui leur est commune de laisser les scènes comme en suspension.

« Liliom » c'est l'histoire d'un « vaurien » qui valait quelque chose, une chronique qui ne s'encombre pas de naturalisme, un conte des temps modernes, une « légende de banlieue de sept tableaux » résume l'auteur, le septième tableau se passant dans l'au-delà où les morts vaquent à leurs occupations. La pièce a été jouée en hongrois pour la première fois il y a exactement 100 ans le 7 décembre 1909." La suite de l'article sur rue89.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire